NE PAS TOUCHER

mercredi 2 décembre 2015

Respire de Anne-Sophie Brasme #Boo


Résumé :
Près de 200 pages, un premier roman, et tout juste 17 ans ! Le phénomène, franchement singulier et annoncé comme tel, mérite un détour de lecture. C'est un petit espace restreint encerclé par les murs des cellules. L'opacité vient chaque soir rendre visite, fidèle, inaltérable. "Pendant ces heures, plus personne n'est alors capable de dormir." La nuit de l'incarcération est l'occasion de se raconter, d'évoquer un autre enfermement : celui d'une amitié terrible et tragique, entre deux adolescentes. Depuis deux ans, Charlène, la narratrice, moisit en prison pour le meurtre de son amie Sarah. Toutes deux s'étaient rencontrées au collège. Une douce complicité est née entre elles, qui n'a guère duré. Peu à peu s'est instaurée une relation (à sens unique), sur le mode de l'admiration, de la fascination, jusqu'à la soumission, puis l'étouffement, aux portes de la folie̷ Assurément, il faut prendre le roman d'Anne-Sophie Brasme pour ce qu'il est : une première œuvre d'un auteur âgé de dix-sept ans (or, n'est pas Rimbaud qui veut !). Construit sur un flash-back, Respire souffre d'un style encore trop poli, d'une phrase trop lisse, trop léchée. L'entreprise n'en reste pas moins louable. --Céline Darner
Charlène est une enfant comme les autres, qui vit sans trop se poser de questions, prend ce qu’on lui donne et ne demande rien. Elle habite un immense appartement à Paris avec ses parents, pas très aimants ni très amoureux. Charlène souffre : elle est asthmatique, se sent incomprise, mal aimée. Avec l’entrée au collège commencent de longs mois difficiles, de solitude et d’attente. Jusqu’à l’arrivée de Sarah, brillante, magnétique. Une amitié naît, qui pour Charlène est un don inespéré de la vie, un émerveillement. Avant les petites déceptions, les souffrances, la passion puis le désespoir. Un roman d’une vérité hallucinante écrit par une jeune fille de 17 ans.
Mon avis :
Livre très émouvant. Lu à une période de ma vie ou je me sentais dans la peu du personnage. Sans doute mon livre préféré. Sorti au cinéma récemment.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire